Bienvenue

Des travaux sont prévus par le Département sur la RD 1075 entre le col du Fau et le col de Lus-la-croix-haute (traversée Nord-Sud du Trièves, en Isère).

Une première enquête publique a eu lieu tout le mois de janvier, jusqu'au 11 février 2022. Une deuxième enquête est prévue du 4 juillet au 5 aout 2022.

Le collectif des Lichens a étudié le dossier de près de 800 pages qui est consultable pendant l’enquête publique. En 4 épisodes du "feuilleton critique", il vous soumet ses observations.

Chaque habitant·e peut aller donner son avis sur ces travaux dans les communes de st Michel les portes et Roissard, ainsi que sur le registre dématérialisé

Quel est le projet ?

➢ Buts déclarés : sécuriser l’itinéraire, mais aussi fiabiliser le temps de parcours et développer le tourisme et l’économie.

➢ 53,5 millions d’euros (M€) + 5 M€ de travaux anticipés

➢ pour refaire 20 km sur les 32 km du parcours.

➢ 10 créneaux de dépassement, totalisant au min. 5,6 km.

➢ sur ces créneaux, une vitesse ré-autorisée à 90 km/h.

➢ + aménagement de 21 carrefours, création de 7 passages souterrains et réparation de 3 ponts.

➢ 10 ans de travaux minimum.

Qu’en dit l’étude d’impact ?

En résumé, l'étude d'impact considère qu'il n'y aura pas d'augmentation de circulation, donc pas d'augmentation des différentes pollutions. Pour les détails lisez notre feuilleton critique.

Pourquoi s'opposer au projet?

Nous ne sommes pas contre des travaux de sécurisation, bien au contraire! Mais nous pensons que "sécurité" ne va pas de pair avec "fluidification". Voici 15 raisons de s'opposer au projet.

Et nous les Lichens, on propose quoi ?

-Ne pas faire les voies de dépassement, ainsi que les aménagements de carrefours qui favorisent d’abord la fluidité et non la sécurité. Ceux-ci prévoient de goudronner 15,2 ha d’espaces naturels et 7,4 ha d’espaces agricoles.

-Mettre des limitations fréquentes, à 70km/h et à 50km/h dans les zones dangereuses et à proximité des croisements et des habitations, ainsi que des installations en milieu de route pour éviter les dépassements dans les zones dangereuses 

-Faire des pistes cyclables séparées de la chaussée. L’itinéraire cyclable doit être continu, raccordé aux gares et aux villages des communes traversées 

-Donner la priorité à la remise en état et au développement de la ligne de train Grenoble-Gap (retour à la desserte des 15 gares du circuit, multiplication des trains, développement du fret ferroviaire)

-D'une manière générale, soumettre toutes les politiques publiques aux objectifs de lutte contre le réchauffement climatique et l’effondrement de la biodiversité.